La différence entre http et https 

barre-de-recherche-avec-URL-et-https

Petite histoire du serveur web (ou serveur HTTP)

Tim Berners-Lee est un physicien et informaticien célèbre pour avoir travaillé sur le développement du serveur web. C’est en 1989 qu’il a étudié un concept de transfert d’informations reposant sur un système hypertexte pour l’organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN). Le premier serveur HTTP dénommé « CERN httpd » est mis au point en collaboration de Robert Caillau un an après en 1990. Bien que ce serveur web soit devenu rapidement obsolète, il a permis de développer plus tard le protocole HTML et a contribué à faire évoluer les fonctionnalités du protocole HTTP. Également inventeur du premier navigateur web, Berners-Lee est considéré comme le principal créateur du World Wide Web. 

Définition d’un serveur HTTP

Le serveur HTTP désigne un serveur dont la fonction est d’acheminer des contenus web sur le réseau internet ou via intranet. Les ordinateurs chargés de l’hébergement des sites web disposent de programmes de serveurs web permettant la transmission des documents à un client, qui serviront à publier des pages web sur un navigateur par exemple. Ces programmes permettent entre autres de transférer les emails ou encore de télécharger les requêtes de fichiers FTP. On parle de serveur HTTP pour désigner le logiciel de service de ressources.

Fonctionnement d’un serveur HTTP

Il s’agit d’une technologie qui permet de reconstituer des données de contenus web afin qu’elles puissent être affichées sur un navigateur ou bien un moteur de recherche. Pour ce faire, une communication est établie avec un client web. Tout internaute souhaitant consulter un site doit d’abord indiquer une adresse internet via un navigateur web ou bien cliquer sur le résultat d’un moteur de recherche. Selon les saisies ou les clicks effectués, le navigateur envoie une requête au serveur web afin de récupérer et afficher les pages se trouvant sur le serveur. Ces ressources, qui sont des pages HTML, peuvent être stockées de manière statique ou dynamique sur le serveur web (hébergeur). Après l’exécution des codes de programme par le serveur et l’interprétation de la réponse par le navigateur, la transmission des ressources se fait grâce au protocole HTTP ou HTTPS. 

Les serveurs HTTP les plus utilisés

Les machines qui hébergent des sites internet sont toujours équipées de logiciels de gestion de serveurs web. Plusieurs programmes sont disponibles dont la majorité peut être téléchargée gratuitement sur internet. Toutefois, il est important d’assurer leur compatibilité avec le système d’exploitation. Voici un aperçu des programmes les plus courantes permettant d’exploiter un serveur web : 

Apache HTTP Server (ou serveur Apache) : Compatible avec tous les systèmes d’exploitation et adapté aux contenus dynamique, c’est le serveur web le plus utilisé.

Apache Tomcat : Un autre programme de la Apache Software foundation qui est parfaitement adapté à ceux qui veulent produire des contenus Web avec Java

Internet Information Services ou Microsoft IIS : Il s’agit d’un ensemble de programmes incluant un logiciel de serveur Web. IIS n’est compatible qu’avec des serveurs sous le système d’exploitation Windows. 

Nginx : Ce logiciel gratuit d’Igor Sysoev dispose de plusieurs fonctions telles que le proxy inverse.

Protocole HTTP : échanges de données non chiffrées 

L’abréviation HTTP désigne « HyperText Transfer Protocol ». Ce qui peut être traduit par protocole de transfert d’hypertexte. Pour bien comprendre le concept, il convient de définir ce qu’est un hypertexte. Il s’agit d’un texte qui renferme des liens donnant accès à des ressources. Toutes les URL qui débutent par HTTP utilisent un protocole simple de transfert hypertexte.

Concrètement, le protocole HTTP permet à un navigateur et à un serveur web de communiquer entre eux par des échanges de données. Ce protocole permet de créer des connexions pour afficher les informations sollicitées grâce à l’envoi de requêtes, le tout sans chiffrement. En d’autres termes, il a pour rôle d’acheminer les données de manière ouverte après l’envoi d’une demande du navigateur au serveur web. Ce qui signifie que les données échangées peuvent être facilement interceptées et piratées par un tiers étant donné qu’il n’y a aucun cryptage.

Protocole HTTPS : transferts de données chiffrées

HTTPS est une abréviation qui signifie « HyperText Transfert Protocol Secure ». Comme son nom l’indique, c’est un système plus sécurisé étant donné qu’il utilise un protocole de transport particulier. S’il permet d’établir une communication entre le navigateur et le serveur Web en vue d’afficher des données, sa différence avec le HTTP réside dans l’utilisation d’une connexion chiffrée. 

Le HTTPS fonctionne avec un protocole TLS (Transport Layer Security)qui permet de créer une connexion sécurisée entre clients web et un serveur web. En effet, les informations transmises sont cryptées et ne peuvent être déchiffrées que par le serveur et le client en échangeant entre eux des clés de décryptage. Le protocole TLS permet entre autres d’authentifier le serveur web afin de protéger les données échangées. 

Articles similaires

Catégorie

La différence entre http et https 

barre-de-recherche-avec-URL-et-https

Petite histoire du serveur web (ou serveur HTTP)

Tim Berners-Lee est un physicien et informaticien célèbre pour avoir travaillé sur le développement du serveur web. C’est en 1989 qu’il a étudié un concept de transfert d’informations reposant sur un système hypertexte pour l’organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN). Le premier serveur HTTP dénommé « CERN httpd » est mis au point en collaboration de Robert Caillau un an après en 1990. Bien que ce serveur web soit devenu rapidement obsolète, il a permis de développer plus tard le protocole HTML et a contribué à faire évoluer les fonctionnalités du protocole HTTP. Également inventeur du premier navigateur web, Berners-Lee est considéré comme le principal créateur du World Wide Web.

Définition d’un serveur HTTP

Le serveur HTTP désigne un serveur dont la fonction est d’acheminer des contenus web sur le réseau internet ou via intranet. Les ordinateurs chargés de l’hébergement des sites web disposent de programmes de serveurs web permettant la transmission des documents à un client, qui serviront à publier des pages web sur un navigateur par exemple. Ces programmes permettent entre autres de transférer les emails ou encore de télécharger les requêtes de fichiers FTP. On parle de serveur HTTP pour désigner le logiciel de service de ressources.

Fonctionnement d’un serveur HTTP

Il s’agit d’une technologie qui permet de reconstituer des données de contenus web afin qu’elles puissent être affichées sur un navigateur ou bien un moteur de recherche. Pour ce faire, une communication est établie avec un client web. Tout internaute souhaitant consulter un site doit d’abord indiquer une adresse internet via un navigateur web ou bien cliquer sur le résultat d’un moteur de recherche. Selon les saisies ou les clicks effectués, le navigateur envoie une requête au serveur web afin de récupérer et afficher les pages se trouvant sur le serveur. Ces ressources, qui sont des pages HTML, peuvent être stockées de manière statique ou dynamique sur le serveur web (hébergeur). Après l’exécution des codes de programme par le serveur et l’interprétation de la réponse par le navigateur, la transmission des ressources se fait grâce au protocole HTTP ou HTTPS.

Les serveurs HTTP les plus utilisés

Les machines qui hébergent des sites internet sont toujours équipées de logiciels de gestion de serveurs web. Plusieurs programmes sont disponibles dont la majorité peut être téléchargée gratuitement sur internet. Toutefois, il est important d’assurer leur compatibilité avec le système d’exploitation. Voici un aperçu des programmes les plus courantes permettant d’exploiter un serveur web :

Apache HTTP Server (ou serveur Apache) : Compatible avec tous les systèmes d’exploitation et adapté aux contenus dynamique, c’est le serveur web le plus utilisé.

Apache Tomcat : Un autre programme de la Apache Software foundation qui est parfaitement adapté à ceux qui veulent produire des contenus Web avec Java

Internet Information Services ou Microsoft IIS : Il s’agit d’un ensemble de programmes incluant un logiciel de serveur Web. IIS n’est compatible qu’avec des serveurs sous le système d’exploitation Windows.

Nginx : Ce logiciel gratuit d’Igor Sysoev dispose de plusieurs fonctions telles que le proxy inverse.

Protocole HTTP : échanges de données non chiffrées

L’abréviation HTTP désigne « HyperText Transfer Protocol ». Ce qui peut être traduit par protocole de transfert d’hypertexte. Pour bien comprendre le concept, il convient de définir ce qu’est un hypertexte. Il s’agit d’un texte qui renferme des liens donnant accès à des ressources. Toutes les URL qui débutent par HTTP utilisent un protocole simple de transfert hypertexte.

Concrètement, le protocole HTTP permet à un navigateur et à un serveur web de communiquer entre eux par des échanges de données. Ce protocole permet de créer des connexions pour afficher les informations sollicitées grâce à l’envoi de requêtes, le tout sans chiffrement. En d’autres termes, il a pour rôle d’acheminer les données de manière ouverte après l’envoi d’une demande du navigateur au serveur web. Ce qui signifie que les données échangées peuvent être facilement interceptées et piratées par un tiers étant donné qu’il n’y a aucun cryptage.

Protocole HTTPS : transferts de données chiffrées

HTTPS est une abréviation qui signifie « HyperText Transfert Protocol Secure ». Comme son nom l’indique, c’est un système plus sécurisé étant donné qu’il utilise un protocole de transport particulier. S’il permet d’établir une communication entre le navigateur et le serveur Web en vue d’afficher des données, sa différence avec le HTTP réside dans l’utilisation d’une connexion chiffrée.

Le HTTPS fonctionne avec un protocole TLS (Transport Layer Security)qui permet de créer une connexion sécurisée entre clients web et un serveur web. En effet, les informations transmises sont cryptées et ne peuvent être déchiffrées que par le serveur et le client en échangeant entre eux des clés de décryptage. Le protocole TLS permet entre autres d’authentifier le serveur web afin de protéger les données échangées. 

Catégorie

Articles similaires